Le vieux poète

Posted 20/03/2012 by jcatala
Categories: jc

Qui  porte et supporte la solitude a encore en lui de l’humain.

Odysseus Elytis

Malgré les doutes et les remises en question, certains textes en langue allemande allaient me permettre par la suite une formation diversifiée.
A l’époque, un texte à traduire avec étude du lexique et de l’hypotaxe. Aucune approche communicative selon la méthodologie actuelle. Un apprentissage difficile, une promenade d’adolescence dont je me suis senti riche et toujours redevable.

Hermann Hesse: Ein Freund der Dinge

” Je vis seul. C’est pour cela qu’à la place des humains j’ai pris de plus en plus d’affection pour les choses…Le bol où je bois mon lait, le vase sur la table, ma lampe de chevet, les tableaux contre le mur et, pour conclure, ce que j’ai de mieux: les nombreux livres contre les murs de mon petit logis. Ce sont eux qui m’accompagnent quand je me réveille ou je me couche, lors des repas et du travail, pendant les bonnes et les mauvaises journées. Leur visage m’est familier.

Beaucoup d’autres objets me sont intimes aussi, dont la voix sourde m’est chère.

…Ma chambre de travail fait également partie de mes amis. C’est une belle chambre, je me sentirais perdu si on me la quittait. Mais ce qu’elle a de plus beau, c’est sa lucarne qui donne sur une petite terrasse. Je peux y voir non seulement le lac, les montagnes et les villages, mais aussi un vieux jardin tranquille et magique.

…Ces taillis et ces arbres m’appartiennent et font partie de ma vie autrement que les chambres et les objets. Le feuillage de chaque arbre ainsi que ses couleurs et ses fruits me sont bien connus; chacun d’eux est mon ami dont je partage tous les secrets que je suis seul à connaître et personne d’autre.”


Seltsam im Nebel zu wandern!
Leben ist Einsamsein.
Kein Mensch kennt den andern,
Jeder ist allein.

Hermann Hesse


Illustration. Spitzweg: Der arme Poet